Annonce prémonitoire

Revue Zamano

Les Soudanites entament l’envolée dans le grand air, à des années lumière de leur lieu de départ. Accourus de toutes parts, dans le sauve-qui-peut harassant, ils se retrouveraient, hagards, sur un no man’s land. A peine ont-ils échappé à ce qui serait la frappe d’une gigantesque main invisible dans la fourmilière où ils s’étaient rassemblés, qu’ils occuperaient un nouvel espace. L’exploitation à outrance des ressources naturelles de leur milieu de départ, les a amenés à avoir des conduites extraordinaires.Croyant se passer d’attributs dans un cérémonial coutumier, ils ont substitué l’essentiel dans les œuvres traditionnelles par des colifichets, en prétextant de leur modernité et de la conjoncture.Les noix de cola ne figuraient plus dans l’offrande faite à la mémoire des Anciens. N’étant pas en odeur de sainteté, les fugitifs ont été disqualifiés pour revendiquer l’onction des ancêtres dans leur manière-d’être.Dans une mesure rattrapés par le passé, leur dérive a provoqué la…

View original post 46 mots de plus

Publicités

Annonce prémonitoire

Les Soudanites entament l’envolée dans le grand air, à des années lumière de leur lieu de départ. Accourus de toutes parts, dans le sauve-qui-peut harassant, ils se retrouveraient, hagards, s…

Source : Annonce prémonitoire

Sur les traces des revenants de l’Ohio — Cosmogonie d’une vie

Originally posted on Gaëlle Dupille: Après un tour d’horizon des châteaux les plus hantés d’Ecosse dans un précédent article, direction les Etats Unis et plus précisément, l’Ohio. Pourquoi l’Ohio ? Tout simplement parce que cet état américain est celui où est répertorié chaque année le plus grand nombre de manifestations paranormales. Suivez le guide……

via Sur les traces des revenants de l’Ohio — Cosmogonie d’une vie

Le sauve-qui-peut harassant

Les Soudanites entament l’envolée dans le grand air, à des années lumière de leur lieu de départ. Accourus de toutes parts, dans le sauve-qui-peut harassant, ils se retrouveraient, hagards, sur un no man’s land. A peine ont-ils échappé à ce qui serait la frappe d’une gigantesque main invisible dans la fourmilière où ils s’étaient rassemblés, qu’ils occuperaient un nouvel espace. L’exploitation à outrance des ressources naturelles de leur milieu de départ, les a amenés à avoir des conduites extraordinaires.Croyant se passer d’attributs dans un cérémonial coutumier, ils ont substitué l’essentiel dans les œuvres traditionnelles par des colifichets, en prétextant de leur modernité et de la conjoncture.Les noix de cola ne figuraient plus dans l’offrande faite à la mémoire des Anciens. N’étant pas en odeur de sainteté, les fugitifs ont été disqualifiés pour revendiquer l’onction des ancêtres dans leur manière-d’être.Dans une mesure rattrapés par le passé, leur dérive a provoqué la sanction des cieux.L’opportunité leur serait offerte de faire table rase des causes de leur fuite en avant, par la conversion des règles d’existence sur leur point de chute virtuel dans « L’envolée des Soudanites ».

« L’envolée des Soudanites »,un roman de proximité qui rapproche le réel de l’imaginaire; il est visible chez: diffusion@societedesecrivains.com

Primitive Accumulation as Creative Destruction? — The Junto

Today Tom Cutterham presents the first in a two-part report on the recent OAH roundtable, “Open Question: What’s the Relationship Between Slavery and Capitalism?” Summarising remarks made by panelist Sven Beckert, he asks how we should understand the role of violence in the rise of capitalism, and the relationship between Beckert’s “war capitalism,” Karl Marx’s “primitive accumulation,” and Joseph Schumpeter’s “creative destruction.”

via Primitive Accumulation as Creative Destruction? — The Junto

Plans for Peace: North Korean Regime Change — Writers Without Money

The two Koreas were separately admitted as member states to the UN in 1991. Having two separate seats despite a single language, culture and history is clearly not normal. This year marks the 25th anniversary of the fall of the Berlin Wall. But the Korean Peninsula remains stifled by a wall of division. […]

via Plans for Peace: North Korean Regime Change — Writers Without Money

The best thing you’ll read about ecology this week: Fretwell (1975) on Robert MacArthur — Dynamic Ecology

The best thing you’ll read about ecology this week was written in 1975. It’s Stephen Fretwell’s reflections on the influence of Robert MacArthur, published in Annual Review of Ecology and Systematics (as it was then known) three years after MacArthur’s death from cancer aged just 42. Embarrassingly, I was unaware of it until a correspondent […]

via The best thing you’ll read about ecology this week: Fretwell (1975) on Robert MacArthur — Dynamic Ecology